TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Mobilité professionnelle : quels sont les avantages et les inconvénients de l'expatriation ?

Paris Attitude
| | Lecture : 7 min

Qu'est-ce que l'expatriation ? L'expatriation professionnelle consiste à partir vivre et travailler à l'étranger pour une durée relativement longue, généralement supérieures à trois mois. Découvrez les avantages et les inconvénients de l'expatriation pour l'entreprise et pour le salarié.

Les avantages de l’expatriation pour l’entreprise

Harmoniser le discours entre siège et filiales

mobilite-internationale-avantagesLes firmes multinationales ont compris l'intérêt d'étoffer le réseau de leurs filiales dans le monde entier notamment sur le plan de la coordination et du contrôle. L'expatriation devient alors le meilleur moyen pour réduire les clivages entre les sièges (entreprise mère) et les filiales. L'expatrié joue le rôle essentiel d'intermédiaire pour uniformiser :

  • La culture d'entreprise

Le but est de développer une culture d’entreprise commune, pour un partage des valeurs du groupe.

  • Les valeurs de l'entreprise

  • Les objectifs, afin qu'ils soient cohérents et uniformes 

  • Les méthodes de travail

Par exemple les notions de réunions, de briefing, de temps de travail sont complètement différentes d'un pays à l'autre.

  • Le management

Guide : réussir son expatriation

Gérer et contrôler les filiales

  • Adapter les profils

Les compétences développées à l’international dans un contexte d’expatriation répondent aux enjeux d’une économie concurrentielle et mondialisée. Ainsi, le choix de la personne à expatrier sera mûrement et stratégiquement réfléchi en fonction du pays concerné. On n’enverra par exemple pas du tout le même profil de collaborateur au Japon et aux États-Unis. 

  • Transférer des expertises en l'absence de personnel qualifié sur le nouveau territoire

  • Développer les individus

L'expatriation forme de futurs dirigeants qui bénéficient ainsi d'une expérience internationale. Elle fidélise aussi les cadres de haut niveau pour qu'ils restent dans le groupe.

Développer les compétences des expatriés

Durant leur immersion dans un pays étranger, les cadres en mobilité développent généralement cinq types de compétences:

  • Les compétences interculturelles

Elles correspondent à la capacité à comprendre les personnes d'origines différentes. L'expatriation développe une meilleure compréhension du fonctionnement de l’autre système culturel mais aussi de ses propres valeurs et pratiques.

  • Les compétences personnelles

L'expatriation va de pair avec une meilleure ouverture d'esprit, le développement de la confiance en soi, de la connaissance de soi et de ses limites.

  • Les compétences managériales relatives à l’organisation du travail

Partir vivre à l'étranger est une expérience offrant au salarié des responsabilités et des attributions élargies comme la gestion d’une équipe, le démarrage d’une usine, etc. C'est l'occasion d'apprendre d'autres modes de management, d'autres manières de communiquer avec les collaborateurs, de fixer avec eux les objectifs et de les motiver.

  • Les compétences relatives à la gestion d’un projet

L'expatriation procure une plus grande autonomie et rapidité dans la prise de décision en raison d'un contrôle plus lâche lié à l'éloignement géographique.

  • Les compétences politiques et réseaux

Soit la compétence à créer son réseau et l’animer car l’expatriation a permis à nombre de salariés d’élargir leur réseau, ou à savoir s’entourer des personnes importantes pour le business.

Mutualiser les contacts entre les filiales

Les efforts engagés en matière de création et d’animation d’un réseau inter-filiales, composé d’équipes multiculturelles permettent de mutualiser les contacts et d'accroître le poids de l’entreprise au niveau mondial.

Transférer des compétences lors du retour

Le transfert à l'étranger offre la possibilité aux salariés de développer de nouvelles compétences et d'enrichir leur capital initial, des compétences managériales et techniques notamment, qui contribueront lors du retour à l'enrichissement des ressources internes de l'entreprise et au renforcement des niveaux de performances.

Les inconvénients de l’expatriation pour l’entreprise

inconvenients-expatriation

Le coût élevé

La mobilité sur les missions de longue durée (supérieures à 3 mois) coûte très cher aux entreprises. Le coût d'un expatrié pour une entreprise est lié à de nombreux facteurs tels que :

  • Les frais d’attribution de logements

Les expatriés habitent également dans des logements haut de gamme aux loyers élevés car ils sont situés dans de beaux quartiers. De plus en plus d’entreprises instaurent une “housing norm” et demandent à leurs collaborateurs de contribuer au paiement du logement. Cela inclue le paiement : 

  • Des transports
  • De la prime d'expatriation par pays
  • Des formations pré-départ :
    • Formation linguistique (qui dépend des notions de départ de l’expatrié)
    • Formation technique liée au futur poste de l’expatrié
    • Formations interculturelles (qui dépendent de l’affinité du salarié au pays d’accueil)
  • Des formations post-arrivée :
    • Coaching personnel
    • Mentoring
    • La formation séquentielle qui combine la formation pré départ avec la formation post arrivée

Définition du contrat d'expatriation :

Le contrat d'expatrié remplace temporairement le contrat de travail français. Il peut prendre la forme d'un contrat d'expatriation ou d'un contrat local.

Avec un contrat d'expatriation (plus coûteux pour l'entreprise), le contrat en France n’est pas rompu, juste suspendu. Avec un contrat local, c’est logiquement le droit du pays d’accueil qui s’exerce, comme le droit du travail.

Dans un contrat d'expatriation, la paie des expatriés comprend le salaire brut auquel sont ajoutées une prime d'expatriation et la prise en charge des frais de vie. Les avantages sociaux font l'objet d'une négociation avec l'employeur avec la possibilité pour le salarié de relever du régime fiscal français ou de celui du pays d'accueil.

Les entreprises proposent de plus en plus le package expatriation qui inclut le salaire brut augmenté de diverses primes (le paiement du logement, les frais de scolarité des enfants, l'assistance au conjoint pour l’aider à trouver du travail…). Le package expatriation comporte aussi un certain nombre de trajets aller/retour vers la France pour le salarié et sa famille.

Sur le plan fiscal, le package de l’expatrié déduit les impôts qui seront payés en France par le salarié. L'entreprise prend en charge le coût des impôts à régler dans le pays d’accueil.

On compte parmi ces méthodes de contrôle :

  • Des mécanismes de contrôle formels comme :
    • les réunions virtuelles
    • les reportings
  • Des mécanismes de contrôle informels comme :
    • les échanges entre les salariés
    • les rencontres à l’occasion de manifestations commerciales

Des démarches administratives compliquées

Parmi les démarches administratives et procédurales pour préparer le départ et le retour des expatriés on citera :

  • La recherche d'un logement
  • La difficulté à réunir tous les papiers nécessaires pour constituer un dossier
  • Trouver du travail pour le conjoint
  • Gérer le changement de statut :
    • Impôt
    • Retraite
    • L’employeur n’a pas d’obligation vis-à-vis de la Sécurité sociale. Le salarié est d'office affilié au régime de protection sociale du pays d’expatriation. Toutefois, une adhésion à la Caisse des Français de l’étranger(CFE) lui permet de conserver ses droits à l'Assurance Maladie.
  • S’enregistrer au Consulat
  • Inscrire les enfants à l’école

Des facteurs inhibiteurs qui freinent le transfert de compétences

Certains facteurs limitent le partage de connaissance et empêchent ainsi le personnel de profiter de l’expérience de l’expatrié. Il s'agit notamment :

  • Du caractère tacite de la connaissance, difficilement transférable
  • De l’incapacité de l’expatrié à partager ses connaissances car il ne possède pas le savoir-faire en matière de transmission
  • Du manque de pédagogie
  • Du manque de motivation ou de temps du salarié

Les avantages de la mobilité professionnelle pour les expatriés

Les opportunités professionnelles

  • Augmenter en grade : plus de responsabilité, meilleur salaire

Le salarié a beaucoup à gagner de l'expatriation. Investi de nouvelles responsabilités visant à développer l'activité de son "entreprise mère" sur place, il peut ainsi progresser dans sa carrière avec un salaire plus important et la possibilité de briguer des postes supérieurs. Il est assuré à son retour en France de retrouver un poste similaire, avec les mêmes responsabilités et avantages. Le passage par l'international est souvent pour les plus jeunes, une étape incontournable dans une évolution de carrière managériale.

  • Un salaire parfois plus important lors de l’expatriation

L'expatrié peut négocier avec son employeur un salaire plus conséquent, des primes et des avantages financiers qui lui permettront de s'installer plus facilement sur place comme une participation aux frais d'installation et de logement, une aide à la mobilité s'il doit revenir régulièrement en France ou encore une aide à la scolarisation des enfants. 

Une expérience enrichissante qui apporte :

  • Une ouverture d’esprit

L'expatriation est l'occasion de découvrir une nouvelle culture, un nouveau mode de vie parfois radicalement différent du sien. Cet enrichissement facilite l'acceptation de l'éloignement tout en étant utile d'un point de vue professionnel. Au contact de travailleurs locaux, l'expatrié découvre de nouvelles manières qu'il peut intégrer à ses processus pour les améliorer.

  • Plus de diplomatie

L'ouverture à d'autres cultures change une personne et rend la critique et le jugement moins tranchés. 

Dans le cas d’un départ en famille

  • L'expatriation permet de souder la famille

Face aux difficultés et à l'inconnu, l'être humain trouve instinctivement refuge auprès de ses proches. L'union faisant la force, les liens se resserrent inévitablement, les moments partagés sont plus nombreux, plus forts et les souvenirs inoubliables.

  • L'occasion de s’intégrer plus vite et plus facilement

Réussir son intégration dans un nouveau pays constitue l’un des principaux défis de l’expatriation. Une intégration rapide passe inévitablement par l'apprentissage de la langue, la découverte de la ville, l'adoption du mode de vie local et des habitudes culinaires et la construction d'une vie sociale. En créant des liens avec les locaux, l'expatrié peaufinera sa connaissance du pays et s'ancrera dans sa nouvelle culture.

  • Un bon intermédiaire pour apprendre une langue

L'apprentissage d'une langue étrangère est incontournable dans certains pays. Il peut débuter bien avant l’expatriation ou être effectué une fois sur place, en suivant des cours intensifs, en regardant la télévision, en lisant la presse locale ou en participant à des activités collectives.

  • Un moyen de positiver

Contrairement aux idées reçues, vivre à l'étranger n'a pas que des bons côtés. Les expatriés sont régulièrement confrontés au doute et au mal du pays…Ces moments sont cependant vites balayés par les aspects positifs de l'expatriation qui se révèle être un formidable accélérateur de carrière, une chance pour la famille, notamment pour les enfants, qui s'ouvre à d'autres cultures et apprend d'autres langues. En prenant conscience de certains mode de vie locaux parfois rudes, la plupart des expatriés ne s'apitoient plus sur leur sort et prennent conscience de la chance qu'ils ont.

  • Le moment pour aller à la découverte 

L'expatriation est aussi l'occasion de découvrir de nouvelles destinations que l'on n’aurait jamais pensé à visiter en dehors de ce contexte. Partir à l'autre bout du monde c'est aussi, ne l'oublions pas, le meilleur moyen de voyager hors des sentiers battus, autrement que par un canal touristique classique.

Les inconvénients de la mobilité professionnelle pour les expatriés

L'expatriation professionnelle représente une expérience exceptionnelle et enrichissante qui change un individu et fait évoluer son rapport au monde. Il faut toutefois garder à l’esprit que partir vivre à l'étranger est loin d’être de tout repos et que l’expatrié est bien souvent confronté à quelques obstacles durant son séjour. Retour sur les plus courants.

  • Le choc des cultures

    • L'incompréhension face à la culture locale
    • La géopolitique locale 
    • L'économie très éloignée du pays d’origine 
    • Les relations hommes-femmes différentes
    • Les différences de règles d’usage et de coutumes

Les écarts culturels constituent la principale difficulté lorsque l’on vit à l’étranger. Ils touchent principalement la cuisine, les traditions et coutumes, les règles de politesse, les références culturelles. L'expatrié doit mettre entre parenthèse une partie de sa propre culture pour embrasser celle de son pays d'accueil et faciliter ainsi son intégration. Lorsque l'on part en famille ce travail concerne aussi les enfants qui se retrouvent du jour au lendemain déracinés.

  • Les aléas de la vie quotidienne

    • Les problèmes de communication et d’achat de produits européens

En tant que citoyen français, les expatriés sont habitués à leur propre système et ont tendance à penser que les lois auxquelles ils obéissent d’instinct coulent de source (code de la route, liberté d'expression, service après-vente...). Côté achats, certains produits d'hygiène ou denrées font tôt ou tard défaut. Dans les pays musulmans, on oublie purement et simplement le jambon !

  • Les problèmes de bureaucratie: des freins administratifs et procéduraux

Choisir de vivre à l’étranger entraîne sur place de nombreuses démarches administratives s'ajoutant à celles liées aux préparatifs. Une fois sur place, il faudra en effet effectuer de nombreuses formalités telles que la demande d’adhésion au système de santé, la souscription d’abonnements téléphoniques/internet, l’inscription sur la liste électorale des Français établis hors de France, etc.

  • La barrière de la langue

Elle peut constituer une véritable difficulté pour l’expatrié en créant une barrière avec les locaux ou les collègues de travail et freiner l’intégration au sein du pays.

  • Les aléas de la vie professionnelle

    • L'adaptation au poste et aux imprévus

L'adaptation au travail est considérée comme un indicateur de performance et d’accomplissement du contrat dans sa totalité. L'acceptation par le personnel sur place peut, dans les premiers temps, s'avérer difficile.

CTA-GRAND-PP

Laisser un commentaire

Téléchargez le guide pour réussir votre expatriation !
TÉLÉCHARGER LE GUIDE