TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Les formations les plus réputées pour venir étudier à Paris

| | Lecture : 10 min

Même si elle est challengée par les Etats-Unis, le Royaume –Uni ou même la Chine, la France demeure une référence en termes d’éducation post-secondaire. La qualité de vie, la richesse culturelle, en font également un lieu de destination privilégié pour les étudiants du monde entier.

cta-mini-liste-ecoles-superieures-parisParis en particulier concentre beaucoup de rêves et d’espoirs –y compris pour les étudiants français qui vivent en province et viennent se frotter au joyeux chaos de la capitale.

Quelles sont les différentes écoles post-bac qu’on trouve à Paris et comment y entrer ?

Les différentes options post-bac

La France offre une myriade de possibilités d’études supérieures après le bac (ou son équivalent si vous n’avez pas fait vos études secondaires en France). Toutes ou presque accueillent les étudiants étrangers selon des critères plus ou moins sélectifs.

Vous aurez le choix entre plusieurs instituts :

L’université

C’est le passage obligatoire pour plusieurs matières comme la littérature comparée, la médecine, le droit, la psychologie et l’une des options pour pléthore d’autres disciplines.

Certaines universités (ou « facs ») sont plus prestigieuses que d’autres et le cursus de certaines spécialités comme médecine par exemple est redoutablement sélectif, les ¾ des étudiants étant éliminés dès la fin de la première année.

Attention, si la plupart d’entre elles sont pluridisciplinaires, elles peuvent exceller dans un domaine mais avoir une réputation médiocre dans un autre.

Il n’y a pas ou peu de frais à acquitter directement à l’université.

Les classes prépas

Souvent installées dans les lycées, ces classes particulières préparent, généralement sur deux ans, aux concours des grandes écoles. Elles sont réputées pour leur exigence et leur niveau de difficulté.

Toutes ne se valent pas cependant et il en existe des plus cotées que d’autres selon les concours en vue. Elles ne sont pas sanctionnées par un diplôme aussi il est indispensable de compléter son cursus par une école ou une diplôme universitaire.

Elles sont payantes ou pas selon si elles se trouvent dans un lycée public ou privé.

Les grandes écoles

Réunies en une conférence, elles sont accessibles sur concours et forment les futur.e.s cadres supérieur.e.s et hauts fonctionnaires dans des domaines variés mais avec une prédilection pour les études d’ingénieur et de commerce. Elles garantissent une formation de qualité mais là encore certaines ont une plus grande réputation que d’autres.

Beaucoup ont déménagé en province ou en banlieue parisienne par souci d’économie ou poussées par une réelle volonté de décentralisation (l’ENA est à Strasbourg, l’ENM à Bordeaux). Celles situées à Paris sont parmi les plus difficiles et élitistes.

Les frais de scolarité se situent généralement entre 10 et 15.000€ par an.

Autres formations

Il existe des établissements très spécialisés en histoire de l’art, design, arts plastiques, cinéma, architecture, journalisme, mode et même artisanat. Les places sont chères et seuls les meilleurs ont la chance de pouvoir intégrer ces formations très prisées.

Les coûts d’inscription varient selon les écoles.

Il existe enfin beaucoup de formations professionnelles, en alternance, écoles privées de commerce, de communication, certaines de qualité. Attention cependant tous les diplômes ne sont pas toujours reconnus par l’état ou recherchés sur le marché de l’emploi.

Quels sont les critères d’admission ?

Les critères d'admissions pour pouvoir être admis dans certaines écoles.

Parcours Sup

Les étudiant.e.s français.e.s suivent un parcours fléché via la plateforme en ligne Parcours Sup. Beaucoup décriée, elle n’en reste pas moins un outil qui a le mérite d’exister pour centraliser les demandes des élèves et attribuer les places (avec un système de liste d’attentes).

Le dossier scolaire de chaque élève est pris en compte ainsi que ses résultats au BAC auxquels peuvent s’ajouter lettres de motivations, épreuves de type concours, lettres de recommandations. La réputation du lycée où est scolarisé l’élève est aussi un critère.

https://www.parcoursup.fr/

Si vous êtes étudiant étranger

La procédure est assez similaire et la plupart des étudiants étrangers doivent eux aussi s’inscrire via parcours sup s’ils sont européens ou résidents d’un pays qui rentre dans le cadre du programme « études en France » comme le Japon, les Etats-Unis, le Mexique ou l’Algérie.

Campus France regroupe très clairement toutes les procédures en français et en anglais.

https://www.campusfrance.org/fr/inscription-enseignement-superieur-France

https://www.campusfrance.org/fr/inscription-etudiant-europeen

https://www.campusfrance.org/fr/procedure-etudes-en-France

Si vous ne rentrez dans aucun de ces cas, la procédure est un peu différente. Vous devez faire une demande d’admission préalable (DAP).

https://www.campusfrance.org/fr/inscription-etudiant-non-europeen

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid24144/-dossier-blanc-demande-d-admission-prealable-inscription-en-premiere-annee-de-licence.html

Attention chaque école conserve ses propres critères de sélection. La plupart d’entre eux sont indiqués sur Parcours Sup mais n’hésitez pas à contacter les écoles en direct et à étudier soigneusement leur site internet. Vous devrez parfois vous acquitter de frais de demandes d’inscription non remboursables.

Présentation de quelques écoles

Voici quelques-uns des établissements d’enseignements parisiens les plus réputés :

Universités

  • Université Paris-Sorbonne

La célèbre Sorbonne est désormais regroupée avec l’université Pierre et Marie Curie. Elle est située au cœur de Paris dans le 5ème arrondissement et a donné son nom à tout un quartier connu pour son ambiance étudiante et bohème. Elle est spécialisée en lettres (et notamment langues étrangères), arts et sciences humaines. C’est la plus grande faculté de lettres en France.

http://lettres.sorbonne-universite.fr/

  • Université Panthéon –Sorbonne (Université Paris 1)

Située dans le 5ème arrondissement également, elle accueille environ 40.000 étudiant.e.s et est spécialisée dans les domaines des sciences économiques et de la gestion, des arts et des sciences humaines, du droit (particulièrement réputé) et des sciences politiques. Elle dispose de plus de 700 conventions d'échanges d'étudiants avec des établissements européens et internationaux, des doubles cursus et en particulier en droit, cinq doubles licences et doubles maîtrises en droit français-droit étranger.

http://www.pantheonsorbonne.fr/accueil

  • Université Pierre et Marie Curie désormais appelée Sorbonne Université

Située dans le 5ème arrondissement, elle est spécialisée en sciences et médecine. Auparavant appelée Paris VI, elle a été créée en 1971. Elle se compose de sept unités de formation et de recherche, d'une école d'ingénieur et de quatre observatoires des sciences de l'univers. Elle accueille environ 32 000 étudiants (21 000 en sciences et 11 000 en médecine), dont 6 400 étudiants étrangers et 4 500 enseignants-chercheurs et chercheurs.

https://www.sorbonne-universite.fr/

  • Université Paris-Descartes

Appelée également Paris V et située dans le 5ème arrondissement, l’université Paris-Descartes est une des plus renommées en médecine. Elle forme également les futurs dentistes, pharmaciens et biologistes.

https://www.parisdescartes.fr/

  • Université Paris –Dauphine

Elle est située sur l’ancien quartier général de l’OTAN, dans le 16e arrondissement. Elle est spécialisée en économie, management, gestion, droit, sciences sociales, mathématiques, informatique et finance et exceptionnellement membre de la conférence des Grandes Ecoles. Sa bibliothèque située au 6e étage du bâtiment historique de l'université, offre un panorama tant sur le Bois de Boulogne que sur le quartier d'affaires de La Défense.

https://www.dauphine.psl.eu/fr/index.html

  • Université Panthéon –Assas

Le plus souvent simplement appelée Assas, elle est à cheval sur les 5e et 6e arrondissements. Elle est spécialisée dans l'enseignement du droit, de la gestion, et des sciences économiques mais c’est son enseignement en droit, très complet et pointu, qui a surtout fait sa réputation avec, entre autres, un département de droit privé et de sciences criminelles, un de droit public et de science politique et un de droit romain et d'histoire du droit.

https://www.u-paris2.fr/fr

  • Université Paris-Diderot

Créée elle aussi au tout début des années 70, elle est située rive gauche dans le 13e arrondissement. Elle est spécialisée dans le domaine des sciences, des formations du domaine de la santé, des sciences humaines et sociales, ainsi que des arts, lettres et langues. Ses activités de recherche se concentrent autour de 102 équipes et regroupent 2 000 enseignants-chercheurs qui forment environ 26 000 étudiants. Elle a compté deux Prix Nobel parmi ses enseignants, George Fitzgerald Smoot, Prix Nobel de physique 2006 et Jean Dausset, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1980.

https://www.univ-paris-diderot.fr/

  • Université de recherche Paris-Sciences-et-Lettres

Fondée en 2010, Elle propose une formation fondée sur la recherche et l’interdisciplinarité, et ses 17.000 étudiants accèdent à un large spectre de disciplines en sciences, ingénierie, sciences humaines et sociales et arts.

Bien que récente, elle a une excellente réputation car elle réunit dans les faits neuf établissements membres prestigieux (de l’école des Chartes au Collège de France) qui ont décidé de bâtir l'avenir au sein d'une université publique commune. Elle est située dans le Quartier Latin (6e arrondissement).

https://www.psl.eu/

Les Grandes Ecoles

  • L’Ecole Polytechnique (située à Palaiseau dans le 91)

Fondée en 1794, c’est une école d’ingénieurs qui jouit d’un grand prestige. En majorité, les polytechniciens intègrent les entreprises, privées ou publiques, en France comme à l'international, entrent dans les grands corps de l'État, civils ou militaires, ou s'engagent dans la recherche. On l’appelle communément « X ». Elle est membre de l’université Paris –Saclay.

https://www.polytechnique.edu/

  • L’Ecole Normale Supérieure

Pendant de Polytechnique, appelée aussi Normale Sup ‘, l'école de la rue d'Ulm dans le 5e arrondissement fait partie des établissements d'enseignement européens les plus prestigieux. Ses anciens élèves comptent, entre autres, treize prix Nobel, dix médailles Fields, un président de la République.

La mission de cette grande école publique et intégralement financée par l'État est de « préparer, par une formation culturelle et scientifique de haut niveau, des élèves se destinant à la recherche scientifique fondamentale ou appliquée, à l'enseignement universitaire et dans les classes préparatoires aux grandes écoles ainsi qu'à l'enseignement secondaire et, plus généralement, au service des administrations de l'Etat et des collectivités territoriales, de leurs établissements publics ou des entreprises. » Les lettres et les sciences y sont enseignées en proportion égale.

https://www.ens.fr/l-ecole-normale-superieure

  • L’École nationale supérieure des mines de Paris

Liste des grandes écoles et leurs spécialités.

Située dans le 6e arrondissement, elle est l’une des plus anciennes et sélectives écoles d'ingénieurs françaises. Elle est aujourd'hui un établissement sous tutelle du ministère de l'Économie et des Finances.

Elle forme des ingénieurs généralistes de haut niveau appelés à occuper des fonctions de responsabilité dans des domaines multiples, comme la production industrielle, la recherche et le développement, la gestion et d’autres branches d'activités très diversifiées

http://www.mines-paristech.fr/

  • École des hautes études commerciales de Paris (HEC, située à Jouy-en-Josas dans le 78)

C’est une des meilleures écoles de commerce européennes. Elle est gérée et financée par la chambre de commerce et d'industrie de région Paris - Île-de-France. Elle est membre de l’université Paris –Saclay.

Depuis 2016, HEC Paris propose à ses futurs élèves boursiers ou issus de milieux modestes de classe préparatoire économique et commerciale d'intégrer un séminaire d'été. L'objectif : les aider à se préparer du mieux possible aux enseignements qui leur seraient donnés à la rentrée.

http://www.hec.fr/

  • L’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC business school, située à Cergy –Pontoise et La Défense)

C’est également une des meilleures écoles de commerce françaises. Une des spécificités du programme « Grande École » de l'Essec est la flexibilité de son cursus. Après une année de tronc commun, les étudiants organisent eux-mêmes leur parcours sous réserve de valider au minimum 25 cours de gestion, dix-huit mois d'expérience professionnelle significative (stages et apprentissage) et neuf mois d'expérience à l'international (échanges universitaires, stages, association).

Dans cette optique, chaque étudiant est accompagné par un tuteur (généralement un cadre supérieur issu du monde de l'entreprise) tout au long de son parcours.

Le groupe Essec bénéficie de la triple accréditation, détenue par moins de 1% des écoles de commerce dans le monde : AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business), EQUIS (European Quality Improvement System) et AMBA (Association of MBAs).

http://www.essec.edu/fr/

  • ESCP Europe Business School

Cette école de commerce de renom possède des campus au cœur de 6 villes européennes, Paris (à République, dans le 11ème arrondissement), Berlin, Londres, Turin, Madrid et Varsovie.

L’ESCP est résolument tournée vers l’Europe et ses étudiants peuvent étudier sur deux à trois de ces campus pour obtenir, en plus du diplôme "grande école" français, les équivalents locaux au niveau master. Sur place, une part significative des enseignements est dispensée dans la langue du pays. Ses jeunes diplômés sont également très prisés des entreprises.

https://www.escpeurope.eu/fr

  • Ecole Centrale-Supélec (située à Gif-Sur-Yvette dans le 91)

Cette école d’ingénieurs publique très réputée est née en 2015 de la fusion entre Supélec (dont le nom officiel est « École supérieure d'électricité ») et l'École Centrale Paris (dont le nom officiel est « École centrale des arts et manufactures »), deux établissements eux-mêmes très renommés.

Elle est membre de l’université Paris –Saclay. La création de Centrale Supélec a été l’occasion pour les deux établissements d’imaginer un cursus tout nouveau très en lien avec les attentes des employeurs. Les objectifs de cette formation : former des ingénieurs prêts à relever de nouveaux défis « notamment liés à la taille des systèmes, à la grande hétérogénéité de leurs composantes et aux phénomènes d’émergence ».

http://www.centralesupelec.fr/

  • Institut d’Etudes Politiques (Sciences Po)

L'Institut d'études politiques de Paris (IEP de Paris), communément désigné par le nom « Sciences Po », est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche dans les domaines des sciences humaines et sociales et des relations internationales.

Des enseignements de droit, de finance, de comptabilité, de management, de gestion des ressources humaines, de communication, de marketing, de journalisme, d'urbanisme et d'environnement sont également dispensés.

Elle est réputée pour son approche généraliste et accueille des élèves brillants mais qui n’ont pas forcément envie de se tourner vers des écoles d’ingénieurs ou de commerce pur et dur. On peut y accéder sur concours juste après le BAC.

Elle possède des antennes en province avec chacune leurs spécificités, comme Science Po Le Havre, spécialisée sur l’Asie. Elle accueille ses étudiants parisiens dans le 7e arrondissement de la capitale.

http://www.sciencespo.fr/

Autres formations :

  • L’Ecole Boulle

Située dans le 12e arrondissement, l’Ecole Boulle est une école supérieure d'arts appliqués. Elle propose deux grandes filières :

La filière « Métiers d'art » (menuiserie en sièges, marqueterie, ébénisterie, tapisserie, décors et traitements de surface, ciselure, gravure ornementale, sculpture sur bois, tournage d'art (sur bronze), monture en bronze élargie à d'autres matériaux métalliques au sein de l'atelier « Conception application métal », gravure en modelé, bijouterie et restauration de meubles anciens) qui a fait sa réputation, et la filière « Arts appliqués » (design d'espace et architecture intérieure, design de produits, expression visuelle et espace de communication, etc.), qui est également de haut niveau.

http://www.ecole-boulle.org/

  • L’Ecole du Louvre

Située dans une aile du musée du Louvre (1er arrondissement), l’EDL est un établissement d'enseignement supérieur du ministère de la Culture qui dispense un enseignement en histoire de l'art, archéologie, épigraphie, histoire des civilisations, anthropologie et muséologie et forme des profils aussi variés que de futurs archéologues, directeurs de musées, commissaires-priseurs, journalistes d’art…

http://www.ecoledulouvre.fr/

  • La FEMIS - École nationale supérieure des métiers de l'image et du son

Elle délivre un enseignement technique et artistique destiné à former des professionnels des métiers de l'audiovisuel et du cinéma (scénario, montage, son, image, réalisation, décor, production).

Elle est est située dans le 18eme arrondissement La FEMIS est réputée pour la difficulté de son concours d'entrée (le taux de réussite s'élève à 3 %, et seulement 1 % pour le département réalisation) ainsi que pour l'importance des moyens techniques dont elle dispose.

Les magazines américains professionnels Variety et The Hollywood Reporter classent l'établissement parmi les meilleures écoles de cinéma au monde. C’est un établissement public et peu coûteux (environ 500€ de frais d’inscription).

http://www.femis.fr/

  • Le Cordon Bleu

En 1895, la journaliste Marthe Distel publie le premier journal de cuisine La Cuisinière Cordon Bleu. Au vu du succès du journal, elle se lance dans des démonstrations culinaires, et fonde avec le cuisinier Henri-Paul Pellaprat l'école de cuisine du Cordon Bleu en 1895, qui ouvrira ses portes le 14 janvier 1896 dans le quartier du Palais-Royal.

27 écoles Le Cordon Bleu ont depuis vu le jour mais celle de Paris, désormais située dans le 15eme arrondissement, demeure une référence. L’école propose des formations en cuisine ainsi qu'en management, en hôtellerie, en restauration, en pâtisserie et en confiserie.

https://www.cordonbleu.edu/home/fr

  • L’institut français de la Mode

Il fallait bien un établissement de réputation mondiale au temple de la mode qu’est Paris. L’Institut français de la mode (IFM) est un établissement privé d'enseignement supérieur voué à la formation et à la recherche dans les industries de la mode, du luxe, du design et du textile, et plus largement dans les industries de la création.

Il est situé au sein de la Cité de la mode et du design, dans le 13e arrondissement. Pierre Bergé, compagnon et associé d’Yves Saint Laurent, aujourd’hui décédé, en est le président fondateur.

https://www.ifmparis.fr/fr/

  • L’École nationale supérieure des arts décoratifs

Communément dénommée les Arts-décoratifs ou les Arts-Déco, l’ENSAD est une grande école d'art et de design fondée au 18eme siècle et située rue d'Ulm dans le 5e arrondissement. L'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris est un établissement public d'enseignement supérieur relevant du ministère de la Culture ayant pour mission la formation de haut niveau, artistique, scientifique et technique d’artistes et de designers.

Elle propose dix spécialisations : Architecture intérieure, Art-Espace, Cinéma d'animation, Design graphique, Design objet, Design textile et matière, Design vêtement, Image imprimée, Photo/ vidéo, Scénographie. L'école accueille en moyenne 700 étudiants, français et étrangers. La formation se déroule sur cinq années.

https://www.ensad.fr/

  • Le CELSA - École des hautes études en sciences de l'information et de la communication (située à Neuilly-sur-Seine, dans le 92)

Le CELSA est une école française spécialisée dans les champs de l'information et de la communication et l'une des quatorze écoles de journalisme françaises reconnues par la profession. Elle forme les futur.e.s attaché.e.s de presse, chargé.e.s de communication, chefs de produits marketing, etc.

http://www.celsa.fr/

  • Le Centre de formation des journalistes (CFJ)

Le CFJ a été fondé au lendemain de la Libération, le 11 juillet 1946, par Philippe Viannay et Jacques Richet, tous deux membres du groupe de résistance « Défense de la France ». Il est situé dans le 12eme arrondissement et est réputé pour être l’un des enseignements les plus exigeants aux différents métiers du journalisme. Le concours d’entrée est très sélectif.

La responsabilité pédagogique des différentes spécialisations (« journalistes reporters d'images », « rédacteurs de télévision », « radio », « multimédia ») ainsi que l'ensemble des cours dispensés par le Centre sont assurés par des journalistes en activité.

https://www.cfjparis.com/fr/accueil/

  • L’École nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville

L'école nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville (communément abrégée ENSAPB) est l'une des 20 écoles publiques d'architecture en France et l’une des plus prestigieuses. Elle est située dans le 19eme arrondissement et accueille au total un peu moins de 1200 étudiants pour 150 enseignants.

http://www.paris-belleville.archi.fr/

  • Les Compagnons du Devoir

Les Compagnons du devoir sont les membres d'un mouvement qui assure à des jeunes gens, à partir de l'âge de 15 ans et aussi post bac, une formation à des métiers traditionnels. Elle est fondée sur l’apprentissage, la vie en communauté et le voyage du Tour de France du compagnonnage et désormais aussi à l’étranger.

L'association des Compagnons du devoir et du tour de France propose des parcours sur mesure pour apprendre près de trente métiers de l'artisanat, en alternance. Elle a une réputation d’excellence dans de nombreuses formations de tailleur de pierre à serrurier en passant par boulanger, plombier, etc. La « Maison de Paris » se situe dans le 4e arrondissement.

https://www.compagnons-du-devoir.com/

cta-grand-liste-ecoles-superieures-paris

Laisser un commentaire

Téléchargez le guide pour réussir votre expatriation !
TÉLÉCHARGER LE GUIDE